12 nov 2020: Une nouvelle méthode pour traiter l’intoxication alcoolique potentiellement mortelle change la donne

Une nouvelle étude publiée conjointement par le Réseau universitaire de santé (UHN) de Toronto et le Dr Joseph Fisher de Thornhill Medical pourrait changer la donne en ce qui concerne l’utilisation de l’hyperventilation contrôlée pour accélérer l’élimination de l’alcool.

L’article, Accelerated Ethanol Elimination Via the Lungs, publié dans le Scientific Reports, a Nature Research Journal (en anglais seulement), présente les preuves d’une méthode simple utilisant le dispositif ClearMate de Thornhill MédicalTM, qui permet au patient d’éliminer l’alcool grâce à l’hyperventilation tout en revenant au niveau de dioxyde de carbone requis pour que le corps demeure à des niveaux sanguins normaux.

L’annonce du UHN (en anglais seulement) explique que normalement, le corps humain élimine 90 % de l’alcool qu’il contient par l’entremise du foie à un taux constant que l’on ne peut augmenter. En ce moment, il n’existe aucune autre méthode, à l’exclusion de la dialyse, pour éliminer l’alcool du corps. Parmi les seules autres façons de traiter les taux d’alcool possiblement mortels, on retrouve l’administration d’oxygène, de liquides intraveineux, d’une assistance respiratoire et le traitement médicamenteux des problèmes cardiaques.

Trois autres membres de l’équipe de Thornhill Medical et des collègues du UHN ont collaboré à l’article, soit le Dr James Duffin, le Dr Ludwick Fedorko et la Dre Olivia Sobczyk. « Il s’agit d’une autre étape dans notre périple visant à faire avancer des technologies médicales novatrices, rendre possible l’impossible et améliorer les soins aux patients », a annoncé Lesley Gouldie, PDG de Thornhill Medical.

Cette étude est la première démonstration scientifique comme quoi le taux l’élimination de base de l’alcool peut être grandement augmenté par l’utilisation de l’hyperventilation. L’approche consiste simplement à utiliser les poumons pour éliminer l’alcool par l’expiration. On est d’avis que plus la respiration est grande, plus l’élimination d’alcool est grande. L’équipe a découvert que l’hyperventilation peut éliminer l’alcool au moins trois fois plus vite que par le foie seulement.

« Nous avons utilisé une méthode générique pouvant possiblement éliminer plusieurs hydrocarbures volatils par les poumons », a expliqué le Dr Joe Fisher. « J’ai bon espoir qu’avec d’autres études de validation, notre méthode pourra facilement devenir une approche standard dans le monde entier pour le traitement de plusieurs types d’intoxication, dont plusieurs au monoxyde de carbone, à l’éthanol, au méthanol et à des solvants. »

Le dispositif ClearMateÔ de Thornhill Medical est pour l’instant le seul traitement immédiat et efficace au monde lors d’une intoxication au monoxyde de carbone.

Les auteurs recommandent de mener d’autres études de validation pour comprendre la façon d’appliquer cette technologie dans des milieux cliniques.

Fondé en 2004 en tant que dérivé du Réseau universitaire de santé de Toronto, Thornhill Medical, de Toronto, est un leader dans la mise au point de technologies médicales novatrices, notamment ClearMateTM et sa technologie de système de survie intégré MOVES® SLC™.